11 avril 2011

la déclaration de Pierre Laurent à BFM TV: un grave défi à la démocratie

Pierre LAURENT: "NOUS ALLONS PRESENTER UN CANDIDAT ... MAIS IL NE SERA PAS ISSU DU PARTI COMMUNISTE..." 

Cette déclaration de Pierre Laurent à BFM TV a été faite avant la fin du Conseil National, et surtout avant que les communistes aient décidé.

Voici la vidéo de l'interview: http://dai.ly/i3mBaH

Voici la transcription de l'interview: PLaurent_a_BFMTV_9_4_2011

Posté par anr2006 à 09:03:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2011

"Cartes sur table" demande André Chassaigne

PARIS, 5 avril 2011 (AFP) - Le député communiste André Chassaigne, candidat à l'investiture du PCF pour la présidentielle et ne supportant plus "les paroles hypocrites", a appelé mardi la direction de son parti à dire "clairement" son souhait que Jean-Luc Mélenchon (PG) soit le candidat du Front de gauche.

Interrogé par l'AFP avant le Conseil national (CN) du PCF qui se réunit vendredi et samedi sur le sujet, M. Chassaigne a déclaré : "si la direction du Parti considère que pour des raisons diverses le candidat qui conviendrait le mieux est Mélenchon, il faut qu'elle le dise avec des arguments" sur "ce qu'apporte une telle candidature" mais aussi sur ses "effets négatifs".

"Il faut mettre cartes sur table" et "ne pas infantiliser les communistes", a-t-il fait valoir, notant un "mécontentement au sein du Parti" par ce non-dit.

"On valorise Mélenchon par des artifices" mais "ce qu'il faut c'est de la transparence et du courage politique". "Je ne peux plus supporter les paroles hypocrites qui cherchent à valoriser un candidat sans le dire clairement", a-t-il dit.

Lors du CN, la direction PCF devrait bien proposer le nom de M. Mélenchon pour 2012 à condition qu'un accord favorable sur les législatives entre partenaires du Front de gauche soit trouvé, selon certaines sources.

Puis les communistes discuteront jusqu'au vote de la conférence nationale réunissant les délégués PCF (4-5 juin), avant la décision finale des militants communistes (16-18 juin). Le député "orthodoxe" du Rhône André Gerin (PCF) est également candidat.

Si M. Mélenchon, déjà soutenu par Gauche unitaire (composante du Front de gauche), est choisi par la conférence nationale dans un "processus démocratique" et sans "délégation monolithique des fédérations", M. Chassaigne a répété qu'il ne se présenterait pas devant les militants.

Pour le député du Puy-de-Dôme qui a parcouru plus de 40 départements en cinq mois, "les communistes ne partagent pas certaines prises de positions excessives portées par Jean-Luc Mélenchon".

"Ce n'est pas dans notre culture qui est une culture de réflexion", a-t-il ajouté, prenant l'exemple du nucléaire : "il faut s'interroger sur le devenir du nucléaire mais on ne règle pas ça par un coup de gueule".

Posté par anr2006 à 05:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2007

Devinette: la solution

Rappel: la question était:

De qui est la citation suivante?

"Marx parlait de "producteurs associés". La vulgate marxiste a dénaturé l'idée en celle d'étatisation de l'économie. Et même ceux qui ont voulu innover en avançant la proposition d'"autogestion" sont restés dans le cadre de l'opposition entre actionnaires et salariés d'une entreprise alors qu'il est de simple bon sens que la gestion des entreprises - principalement des plus grandes - combine des intérêts particuliers (du capital, du travail...) et l'intérêt général de la collectivité".

La solution est dans la note ci-jointe: NMnotelivrePCS

Désolés pour les perdants (dont les réponses n'étaient néanmoins pas sans crédibilité...)

Bravo aux gagnants (le prix: un abonnement gratuit au blog ANR-PCF)

Posté par anr2006 à 12:13:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2007

DEVINETTE

Pour fêter le succès de la Fête de l'Huma, et contribuer à se remettre de ses fatigues,tout en informant, un petit jeu (mais pas qu'un jeu...)

De qui est la citation suivante?

"Marx parlait de "producteurs associés". La vulgate marxiste a dénaturé l'idée en celle d'étatisation de l'économie. Et même ceux qui ont voulu innover en avançant la proposition d'"autogestion" sont restés dans le cadre de l'opposition entre actionnaires et salariés d'une entreprise alors qu'il est de simple bon sens que la gestion des entreprises - principalement des plus grandes - combine des intérêts particuliers (du capital, du travail...) et l'intérêt général de la collectivité".

Pour vous mettre sur la piste, cette citation est extraite d'un livre récent dont l'auteur écrit aussi:

"Je ferai ... à plusieurs reprises appel à Marx. Je ne suis nullement un religieux de la pensée de ce « père fondateur ». Je récuse même le qualificatif de « marxiste »."

et:

"l'opposition entre "réformistes" et "révolutionnaires" (entre socialistes et communistes) a été une des dimensions structurantes du clivage à gauche...la vieille distinction entre "réforme" et "révolution" change de nature..."

Vos réponses: anr.blog@laposte.net

Posté par anr2006 à 03:05:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]